Spring naar content

Repair Cafés : Remède anti-obsolescence programmée

Si l’obsolescence programmée est un fléau qui incarne avec ironie le peu de préoccupations environnementales de notre société de consommation, certains résistent à l’envahisseur. C’est le cas des Repair Cafés et de Repair Together...

OK3-scaled

Article original : https://economiesociale.be/inspiration/troquer-ses-reperes-pour-un-repair

Réparer avant de jeter : rien ne paraît moins évident. Et pourtant, les chiffres parlent d’eux-mêmes… alors que l’ONU fait état de 50 millions de tonnes d’électroniques et d’électroménagers mises au rebut en 2018 à travers le monde, Repair Together affiche ses statistiques positives : 28.500 objets réparés en 2019, plus de 177 tonnes de déchets évitées et plus de 1.772 tonnes de CO2-équivalent non émises grâce à la réutilisation des objets suite à leur réparation plutôt que l’acquisition d’une nouvelle manufacture. ‘Les repairs cafés, c’est aussi 1800 rencontres par semaine dans les 170 initiatives existantes en Wallonie et à Bruxelles’ commente Florine Paquay, chargée de projet chez Repair Together, le Réseau des Repair Cafés.

C’est que la fonction sociale est toute aussi importante que la fonction environnementale au sein du réseau. ‘Les repairs cafés se structurent sur le bénévolat: des citoyens qui ont envie d’aider, des réparateurs.trices-né.es qui viennent mettre leurs compétences au service des autres, avec leur propre matériel. A côté de cela, il y a aussi celles et ceux qui fréquentent ces lieux pour le plaisir de papoter et de tisser du lien. A cet égard, la crise du covid a été une réelle catastrophe, et ce même si nous nous sommes également repliés vers la solution de la visioconférence, avec notre initiative Repair Connects‘.

Et ce membre de Ressources de prendre du galon depuis la création en 2012 du premier repair café belge, à Ixelles. ‘Le concept vient des Pays-Bas et a une dimension internationale avec l’existence de la Repair Café Foundation. Nous voulions quant à nous créer un réseau propre à la Belgique, qui adhère bien entendu aux principes édictés par son grand frère  (ndlr : entre autres la gratuité du service mais la possibilité de contribution consciente et le paiement du petit matériel, le bénévolat, des garanties limitées, l’implication des visiteurs dans le processus).

Pratiquement, tout le monde peur créer un repair café, personne physique ou morale, et Repair Together en fournit le kit de démarrage. ‘On peut constater une évolution avec les années. Désormais, les CPAS et autres Plans de Cohésion Sociale emboîtent le pas du citoyen dans la création de ces rendez-vous récurrents. On sent qu’une conscience environnementale se développe, et que la thématique du zéro-déchet parle’. Les repair cafés déclinent quant à eux leur action autour de 4 ateliers principaux : couture, petit électro-ménager, informatique, vélo. Les usual suspects : imprimantes et autres smartphones, tiens tiens. A qui donc profite le crime…

©

Soutenir, sensibiliser et militer
Outre l’aide à la création et au développement, qui passe notamment par la formation de bénévoles, Repair Together est aussi actif en milieu scolaire et propose toute une panoplie d’animations pédagogiques destinées à sensibiliser les plus jeunes à la thématique. ‘Nous préparons actuellement une escape box, animation ludique qui, à la manière d’un escape game, devra mener les participant.es à collaborer pour ouvrir la boîte à outils tant convoitée. On devrait pouvoir lancer cette animation à la rentrée’.

Sensibilisation, mais aussi militance, bien entendu. ‘Nous militons pour un droit à la réparation et contre l’obsolescence programmée, et adhérons à Right to Repair Europe qui fait pression à l’échelon supranational pour que les choses bougent’. L’enjeu : que les fabricants se tournent davantage vers l’éco-conception, favorisent la maintenance, mettent à disposition les notices d’utilisation et autres pièces de rechange. Elles ne sont pourtant pas si loin ces années 80-90 où le téléviseur de papa-maman était certes lourd, mais paraissait indestructible … ou réparable.

©

Pour gagner du terrain, Repair Together se la joue désormais mobile, de quoi atteindre des zones peut-être moins propices à la création d’un repair café, être présent sur des événements et montrer de quoi il ressort. ‘Le Repair Café Mobile est un nouvel outil conçu cette année. Il consiste un une remorque équipée de 4 postes de réparation, avec outillage. Il et né de la rencontre entre un designer industriel et Luc, notre coordinateur. C’est un beau projet qui va nous permettre d’aller davantage vers le grand public, faire découvrir le concept et inciter à se tourner vers celui-ci’.

C’est que le temps presse, vous en conviendrez…