Aller au contenu

L'obsolescence programmée

L’obsolescence programmée est l'ensemble des techniques destinées à réduire la durée de vie ou d'utilisation d'un produit pour en augmenter le taux de remplacement.

Kanar_OProg

L'obsolescence programmée peut revêtir plusieurs formes

L'obsolescence technique est le fait de limiter la durée de vie d'un produit en fragilisant l'un de ses composants : en sous-dimensionnant un élément électronique, en ne renforçant pas une pièce fréquemment soumise aux contraintes ou aux déformations...

L'obsolescence esthétique, liée au marketing, pousse le consommateur à vouloir toujours remplacer ses objets par du neuf, à être à la mode...

L'obsolescence logicielle, liée principalement à l'informatique et aux smartphones, ralenti les appareils à coup de mises à jours "obligatoires", sans spécifier que celles-ci entravera le fonctionnement de l'appareil. Certaines machines ne sont d'ailleurs plus prise en charge ni réparées par certains producteurs, quelques années seulement après leur sortie.

D'autres types d'obsolescence existent, en fonction du domaine, comme l'obsolescence écologique, qui pousse le consommateur à renouveler un appareil sous prétexte qu'il consommera moins (alors que l'achat d'un nouvel appareil a un impact également !), l'obsolescence par péremption, par notification...

IPhone_6s_-_Lightning_connector_with_pentalobe_screws-92677.jpg

L'entrave à la réparation, une autre forme d'obsolescence programmée

Pour Repair Together, les freins à la réparation sont également une forme d'obsolescence programmée : ne pas (éco)concevoir un appareil en pensant à sa réparation, mais surtout empêcher la réparation en utilisant des "vis de sécurité" à tête farfelue ou en collant le contenu interne de l'appareil... La complexification démesurée est également visée, en ajoutant nombre de fonctions peu utiles ou en électronisant des parties où cela n'a que peu de sens. Tout cela freine la réparation.

Attention néanmoins à ne pas crier à l’obsolescence programmée dès la moindre panne. Souvent - et on le voit dans les Repair Cafés - les objets sont mal utilisés. Lire le mode d'emploi et entretenir ses appareils est pourtant vital pour les faire durer.

D'autre part, il est parfois complexe de juger si un cas relève de l'obsolescence programmée : même si l'on a souvent l'impression qu'il s'agit d'une volonté réelle du fabricant visant à réduire la durée de vie d'un objet, il existe également des erreurs de design ou une volonté de faire des économies dans la chaîne de production.

Capture d’écran 2020-01-04 à 11.20.04

Quels sont les problèmes liés à l'obsolescence programmée ?

Environnementalement

L'obsolescence programmée entraine une consommation excessive de nos ressources naturelles : lorsque l'on induit le remplacement prématuré d'un objet, on ne profite pas du cycle de vie complet de celui-ci. Son énergie grise n'est pas amortie alors que l'on aurait pu éviter la fabrication d'un nouvel appareil et la mise au rebut de l'ancien.

Economiquement et socialement

Le remplacement prématuré des objets implique souvent des conflits liés aux ressources, des dégradations des conditions de travail et non-respect des droits humains. Afin de garder un rythme soutenu de remplacement, il est en effet devenu complexe de produire en Europe et donc de laisser tomber la production locale au profit d'une délocalisation intercontinentale.

Renouveler plus souvent ses appareils ne favorise pas non plus l'emploi, comme il est parfois possible d'entendre. Au contraire, à cause de la délocalisation, on ne favorise pas des emplois durables, et l'obsolescence programmée tend à faire disparaître certains métiers, comme celui de réparateur·trice (réparation non rentable, trop complexe et avec des pièces détachées souvent introuvables).

En 2018, 50 million de tonnes d'électroniques et d'électroménagers on été mis au rebut, un véritable "tsunami de déchets" selon l'ONU.

Sont pointés du doigt : les changements rapides de technologies, les prix de moins en moins élevés et l'obsolescence programmée.

En savoir plus sur le sujet

Rapports et études sur l'obsolescence programmée

Liste non exhaustive. Un rapport, une étude, un mémoire pertinent ? Contactez-nous à info@repairtogether.be

2018

2017

Imprimantes, cas d'école d'obsolescence programmée ?

HOP - Halte à l'obsolescence programmée - 2017

2016 et avant

Projet de Rapport sur une durée de vie plus longue des produits : avantage pour les consommateurs et les entreprises

Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs - 2016

Lutter contre l’obsolescence programmée en incitant les consommateurs à réfléchir sur le long-terme

Mathilde de Crombrugghe de Looringhe, UCL School of Management - 2015

L'obsolescence programmée

Lydie TOLLEMER, Université Montpellier 1 - Centre du droit de la consommation et du marché - 2012