Aller au contenu

La lutte contre l’obsolescence programmée menacée – Interpellons nos députés !

Appelons les députés européens à revoir leurs ambitions en terme de lutte contre l'obsolescence programmée ! 

Eurobarometer-survey-purple-background-1024x513

En octobre dernier, la commission du Marché Intérieur et de la Protection des Consommateurs (IMCO) a voté en faveur d’une série d’amendements visant à modifier certaines mesures proposées dans le cadre du rapport INI “Vers un marché intérieur durable pour les entreprises et les consommateurs”.

Ce vote a provoqué la stupeur et la déception au sein de la coalition Right To Repair car plusieurs de ces amendements tendent à affaiblir les mesures relatives à la lutte contre l’obsolescence programmée, rendent facultatif l’étiquetage des produits et minimisent les objectifs de durabilité des marchés publics.

Ces propositions mettent complètement en sourdine les demandes des citoyens, au profit des intérêts des grands fabricants et de l’industrie. Selon l’Eurobaromètre, 77% des citoyens européens préféreraient en effet réparer leurs appareils plutôt que de les remplacer et 79% pensent que les fabricants devraient être tenus de faciliter la réparation des appareils numériques ou le remplacement de leurs pièces détachées.

Comment agir ?

Interpellons nos parlementaires avant lundi !

Les députés peuvent améliorer le rapport et faire valoir nos revendications lors du débat et vote final, ces 23 et 25 novembre. Il est crucial de faire entendre nos voix d’ici là. Voici un modèle de mail à reprendre et à compléter ainsi que les adresses auxquelles l’envoyer :


Non à l’obsolescence programmée ! Oui au droit à réparer ! Protégez-nous !


Bonjour,

Je m’appelle [prénom nom] et j’habite à [localité]. Je vous contacte à propos du vote sur le rapport INI “Vers un marché intérieur durable pour les entreprises et les consommateurs” qui aura lieu lundi prochain.

La version actuelle du rapport contient des éléments contraires à la volonté des consommateurs de pouvoir choisir des produits réparables et ne s’attaque pas à l’enjeu de l’obsolescence programmée, qui est pourtant une réelle source de frustration pour les consommateurs.

Par conséquent, je vous demande de :

    1. Adopter l’amendement sur l’étiquetage obligatoire des produits. L’information sur la réparabilité devrait être facile à comprendre et à comparer et nous savons bien que cela ne peut pas être le cas avec des initiatives volontaires de la part des entreprises.
    2. Adopter l’amendement demandant l’interdiction complète de l’obsolescence programmée, dont le seul but est de raccourcir délibérément la durée de vie d’un produit, et pas seulement pour les pratiques les plus flagrantes.

J’espère pouvoir compter sur vous pour protéger les consommateurs et l’environnement lors de ce vote.

Un grand merci d’avance,

[prénom nom]